Synesthésie entend conduire une réflexion éthique, ambitieuse et partagée de l’art contemporain.

Le projet de recherche et de création artistique porté par le centre d’art dessine les contours d’une attention aiguë au monde qui nous entoure. Il s’inscrit dans le champ des transformations dites sociétales, afin notamment de contribuer à améliorer notre environnement et notre manière de l’habiter.

À travers les résidences de création et les collaborations mises en œuvre et à venir, Synesthésie souhaite laisser émerger la possibilité de voir ce que nous n’avons pas encore vu ou ce que nous voudrions voir autrement.
Dans le même temps, Synesthésie accueille celles et ceux qui souhaitent découvrir et accompagner ses projets, échanger, participer ou contribuer à leur élaboration et à leur construction de manière simple et ouverte.

Floating ON AIR — Une radio pour NUIT BLANCHE 2016
Associés à l’occasion de Nuit Blanche, les réseaux d.c.a et TRAM accompagnent la dernière traversée du parcours en installant sur les bateaux une radio expérimentale. Ce programme nomade animé par radio BAL, la radio développée par l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, diffuse des œuvres sonores d’artistes contemporains produites par les centres d’art contemporains et les structures membres de TRAM. L’émission est diffusée en live sur plusieurs autres navettes fluviales et sur internet tout au long de la nuit. À cette occasion, Synesthésie invite Matthieu Saladin a proposer une version spécifique de La capture de l'inaudible qui viendra conclure la programmation
.

De la convivialité des espaces discrets
Bachir Soussi Chiadmi est en résidence à Synesthésie de septembre 2016 à l'automne 2017. Ce temps de travail et de recherche est une invitation à repenser et à se ré-approprier l'usage des outils de la création artistique actuelle et plus largement de nos outils quotidiens : les outils matériels et numériques.

Pour une pratique expérimentale de l’espace
Samedi 17 septembre 2016, Synesthésie et Détail — spécialisée dans les musiques expérimentales — ont invité Jean-Sébastien Mariage, Claire Bergerault, City Dragon, Louis Laurain et Julie Rousse à utiliser les qualités de l’architecture de Renée Gailhoustet, laquelle accueille les bureaux de Synesthésie, pour transformer, à travers une série de concerts et performances, notre perception des lieux
.

Ligne d'erre #2
Samedi 11 juin 2016, Synesthésie a convié Jean-Luc Guionnet & Seijiro Murayama à participer à la Ligne d’erre #2, parcours reliant Synesthésie à La Galerie, Centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec. Les lignes d’erre, initiées par l’espace Khiasma, sont des parcours qui tracent une cartographie des circulations, re-dessinent le territoire en rendant visible un réseau d’affinités, de collaborations, de préoccupations communes entre les structures culturelles du Nord-Est Parisien.

De nombreux autres projets et collaborations sont également en préparation, qui seront prochainement annoncés sur le site, la newsletter, etc.

En construction également un programme spécifique pour les scolaires — de la maternelle à l’enseignement supérieur, accompagnant les enseignants et les élèves dans une relation à long terme — ainsi qu'un programme d'actions artistiques co-construit avec et adressé à tou-te-s, petit-e-s et grand-e-s, francophones et allophones, amateur-e-s d'art et néophytes, etc.